CGLR Nettoiera la Pollution de Plastique Dans les Grands Lacs et Pilotera une Plateforme Novatrice Pour le Marché des Matières Résiduelles en Ontario Grâce au Soutien du Gouvernement du Canada

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

TORONTO (Ontario), 12 mai 2020 – Le Conseil de la région des Grands Lacs est heureux d’annoncer aujourd’hui qu’il a reçu du soutien financier d’Environnement et Changement climatique Canada pour diriger deux projets novateurs ciblant les déchets de plastique dans les Grands Lacs et la perte de matières résiduelles de valeur qui finissent dans les sites d’enfouissement en Ontario.

Le premier projet utilise deux technologies novatrices, le Seabin (https://seabinproject.com/) et le LittaTrap (https://www.enviropod.com/), pour recueillir et récupérer les débris de plastique dans les marinas et le long des berges ontariennes des Grands Lacs. Le projet est mis en œuvre en collaboration avec Pollution Probe, Boating Ontario, le Trash Team de l’Université de Toronto, PortsToronto, EnviroPod, Water Products and Solutions-America, et Poralu Marine.

Le deuxième projet, entrepris, quant à lui, en collaboration avec le United States Business Council for Sustainable Development (USBCSD) et Pollution Probe, utilisera la nouvelle plateforme infonuagique pour le marché des matières résiduelles du USBCSD dans le but de créer et de piloter un marché des matières résiduelles en Ontario pour les secteurs industriel, commercial et institutionnel, soit une première au Canada. Une fois établi, ce marché réunira les entreprises et les organisations ontariennes pour qu’elles conçoivent et mettent à l’échelle de nouveaux débouchés commerciaux pour le recyclage et la réutilisation des matières résiduelles et sous-produits difficiles à recycler, conservant ainsi leur valeur dans l’économie et loin des sites d’enfouissement. Ce projet vise aussi à établir un lien entre le marché pilote de matières résiduelles de l’Ontario et les marchés existants au Michigan et en Ohio, créant, par le fait même, des possibilités commerciales régionales et appuyant le virage vers une économie circulaire.

« L’une des grandes priorités de notre gouvernement est de protéger les Grands Lacs et tous les cours d’eau du Canada contre la pollution causée par le plastique. Nous sommes heureux d’accorder un soutien financier à ces deux projets novateurs menés par le Conseil de la région des Grands Lacs et ses partenaires, projets qui visent à protéger nos eaux, à réutiliser les plastiques pour faire tourner l’économie et à aider le Canada à atteindre son objectif de zéro déchet de plastique. Le fait d’investir dans le recyclage et la récupération des plastiques permettra d’assurer la santé des terres et des eaux, de créer des emplois et d’ouvrir de nouveaux débouchés pour les Canadiens », a déclaré l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique.

« Il y a beaucoup de déchets de plastique dans les Grands Lacs et la perte de matières résiduelles de valeur qui finissent dans les sites d’enfouissement est importante et cette dernière découle d’un modèle d’affaires linéaire comportant des lacunes et d’une récupération inadéquate. Ce financement nous aidera à opérer un virage vers de meilleurs systèmes d’affaires circulaires, tout en récupérant et en nettoyant la pollution plastique actuellement présente dans les lacs », a indiqué Mark Fisher, président et chef de la direction, Conseil de la région des Grands Lacs.

La première phase de ces projets se terminera le 31 mars 2021. Les deux projets font partie des efforts que déploie le CGLR pour créer une économie circulaire transfrontalière dans la région binationale des Grands Lacs, une région où vivent 107 millions de personnes et qui se veut le moteur de l’économie nord-américaine et le plus important système d’eau douce au monde.

Selon le Rochester Institute of Technology, les débris de plastique représentent 80 % des déchets qui jonchent les berges des Grands Lacs. Chaque année, on estime que 22 millions de livres de plastique, soit près de 10 millions de kilogrammes, entrent dans les Grands Lacs.

L’Université de Waterloo estime, quant à elle, que les coûts associés à la réduction de la pollution de plastique dans les Grands Lacs pourraient s’élever annuellement à plus de 400 millions $ en nettoyage des plages et des voies navigables, en campagnes de lutte contre les déchets et en conception et mise en œuvre de technologies avancées de récupération et de collecte de l’eau de pluie.

Un projet pilote utilisant des Seabins récemment mené par PortsToronto en partenariat avec des étudiants-chercheurs du Trash Team de l’Université de Toronto dans la marina Outer Harbour de Toronto a révélé que deux Seabins recueillaient jusqu’à deux kilogrammes de déchets par jour, collectant une grande variété de matières plastiques polluantes, dont des microplastiques et autres débris.

Pour ce qui est du marché des matières résiduelles, la plateforme est actuellement utilisée par plus de 2100 entreprises et organisations partout en Amérique du Nord, 1300 d’entre elles exerçant leurs activités dans la région économique binationale des Grands Lacs.

Depuis sa création, le programme de marché des matières résiduelles a contribué à trouver de nouveaux marchés finaux pour plus de 2000 tonnes de matières résiduelles et sous-produits difficiles à recycler et est utilisé quotidiennement par des entreprises de premier plan pour s’approvisionner en matières recyclées afin d’atteindre des objectifs de durabilité et de contenu recyclé. La plateforme, conçue par le USBCSD, a reçu un prix Circulars du Forum économique mondial dans la catégorie Perturbateur numérique et un prix Projet de l’année de Environmental Leader en 2016.

À propos du Conseil de la région des Grands Lacs

Établi en 2013, le Conseil de la région des Grands Lacs est une organisation sans but lucratif binationale de membres qui se consacre à renforcer la relation États-Unis-Canada dans la région économique des Grands Lacs. Elle se concentre à créer des collaborations transfrontalières plus solides et plus dynamiques pour exploiter les forces et les atouts économiques de la région, améliorer le bien-être et la prospérité des citoyens de la région et protéger le bassin hydrographique des Grands Lacs pour les générations futures. Pour y arriver, l’organisation réunit les leaders régionaux dans le cadre du Forum économique des Grands Lacs, un événement annuel, et de dialogues sectoriels, explorant les tendances clés qui façonnent la région et proposant des solutions et des stratégies qui font progresser la région grâce à des recherches en politiques publiques, et défend avec vigueur les divers intérêts socioéconomiques et environnementaux de la région.

-30-

Personne-ressource pour les médias

Mark Fisher
Président et chef de la direction
Conseil de la région des Grands Lacs
613-668-2044 / mark@councilgreatlakesregion.org